Recommandations Vagues de chaleur

  • Le jeudi, 16 juin 2022

Conseils et gestes simples à adopter par tous pour se protéger des fortes chaleurs

Nous traversons actuellement une période de forte chaleur ; il est important de se protéger, même quand la chaleur est de courte durée. Les conseils de prévention s’appliquent à tous et particulièrement aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades, personnes dépendantes, femmes enceintes, jeunes enfants, personnes sans abri…) et aux travailleurs exposés à la chaleur, plus à risque de présenter des complications.

- Boire de l’eau régulièrement, même si on n’a pas soif ; éviter l’alcool

- Rester au frais : éviter les sorties aux heures les plus chaudes

- Maintenir son logement au frais 

- Eviter les efforts physiques aux heures les plus chaudes (travail, sport)

 

Dans la journée, persiennes et vitrages seront : 

- maintenus fermés du côté du soleil. Leur double obstacle limite l’entrée de la chaleur dans la pièce

- ouverts du côté ombragé si cela permet la réalisation de courants d’air. Dans ce cas, pendre une serviette humide pour que l’évaporation refroidisse l’atmosphère. S’il n’est pas possible de faire des courants d’air avec les seules fenêtres à l’ombre, les maintenir fermées.

 

Dès que les températures extérieures sont inférieures à la température intérieure : 

- ouvrir en grand les persiennes et vitrages pour rafraichir le logement

 

Si le logement ne peut pas être maintenu frais :

- se rendre dans un endroit frais (bibliothèque, cinéma, magasins, pièce rafraîchie…)

 

Si vous faites partie des personnes à risque (âgées, handicapées), pensez à vous inscrire sur le registre de votre commune pour recevoir de l’aide pendant les fortes chaleurs estivales. 

 

Les travailleurs exposés à la chaleur sont également plus à risque. En plus des effets directs de la chaleur, la fatigue liée à la fois à la chaleur et au travail peut conduire à une baisse de la vigilance et à des accidents de travail. Afin de limiter les accidents du travail liés aux conditions climatiques, quelques mesures simples prévues par la règlementation s’imposent aux employeurs (mise à disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques, aménagement du chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes, etc). L’INRS met à disposition des supports pour agir et sensibiliser les salariés.