Prévention des feux de forêts

Prévention des feux de forêts

Par courrier du 6 janvier 2012, le Préfet souhaitait rappeler que le Gard fait partie des 32 départements identifiés dans le code forestier comme à risque d’incendie.

« Pour limiter les dommages que pourrait causer le feu, nous devons tous être vigilants quant à la mise en œuvre des mesures collectives et individuelles qui permettent de protéger non seulement les personnes et les biens mais également notre patrimoine naturel.

 L’obligation de débroussailler et de maintenir en état débroussaillé prévue par l’arrêté préfectoral du 27 avril 2010 relatif au débroussaillement règlementaire destiné à diminuer l’intensité des incendies de forêt et à en limiter la propagation, est l’une des mesures dont l’efficacité est reconnue pour la protection des habitations et de leurs occupants. En effet l’exécution de cette obligation offre de nombreux avantages tant au propriétaire qu’à la collectivité.

 Quand un feu de forêt se propage et menace une habitation, le débroussaillement permet ainsi :

         - de mieux assurer sa propre sécurité, celle de sa famille et de ses biens : le débroussaillement diminue la combustibilité de la zone. La propagation du feu est ralentie et son intensité diminuée.

         - d’améliorer la sécurité des secours et de faciliter l’extinction : le débroussaillement des abords de la maison et des voies d’accès est nécessaire à l’arrivée des secours et à leur intervention dans des conditions de sécurité satisfaisantes.

         - d’éviter aux secours de se concentrer uniquement autour des habitations et leur permettre ainsi de mieux protéger la forêt : le débroussaillement, par l’autoprotection qu’il apporte, réduit le nombre de moyens de lutte nécessaires, ce qui permet d’en allouer plus à la défense de la forêt. En conséquence, en débroussaillant, on protège aussi la forêt.

        - d’éviter les départs de feux : la majorité des incendies de forêt sont liés à l’homme et sont dus à des imprudences (8 feux sur 10). Ils ont lieu le plus souvent à proximité des voiries ou des habitations. Le débroussaillement, en diminuant l’inflammabilité de la zone, évite un départ de feu trop brutal, vite incontrôlable.

 Il nous appartient donc, représentants de l’État et des collectivités, chacun pour ce qui nous concerne, de rappeler à nos concitoyens que le respect de cette obligation participe avant tout d’une attitude civique.»

Date de dernière mise à jour : jeudi, 26 Octobre 2017